L'ART DU PORTRAIT

L'ART DU PORTRAIT
L'ART DU PORTRAIT. Bronzino, portrait de Laura Battiferri

Antoine Giacomoni - Alan Vega - Mirror's session London 1982





©  Antoine Giacomoni

LINDEN GARDEN,  LONDRES 1982
" Portrait à travers le miroir " Page 34

ALAN VEGA,  EX "SUICIDE"
CHANTEUR NEW-YORKAIS
FEV. 82
PREMIERE PUBLICATION :
ZIG ZAG MAGAZINE. UK
Coll. Denis Stass





"Denis, je suis très content que tu aies insisté particulierement pour qu'Alan Vega figure à l'exposition, c'est un souvenir merveilleux de mirror session,  Alan est un être d'une douceur rare,  gentil, affectueux, énergique.
Magie d'une mirror session très très tard dans la nuit, fini au petit matin."
© Antoine Giacomoni, Denis Stass. Correspondance 2010.



"デニス、私は非常にうれしいことは、特にアランVegaのAISは、展覧会に表示されると主張したミラーセッションの素晴らしいメモリである、アランは、愛情と精力的な、穏やかな珍しい、一種の人間です。
セッションは非常に夜遅くマジックミラーは、午前中を終えた。"

アントワーヌGiacomoni、デニスStass。 2010マッチ
















Soundtrack for an exhibition à Lyon.


La première rencontre entre le Musée et Alan Vega s'est faite lors de l'exposition Soundtrack for an exhibition présentée au macLYON du 8 mars au 11 juin 2006. À cette occasion, Susan Stenger composait une bande-son pour la durée de l'exposition, soit 96 jours, tandis que John Armleder était aux peintures et Kristian Levring à l'image cinématographique. Susan Stenger s'était entourée de plusieurs musiciens, parmi lesquels Alan Vega. C'est à cette occasion qu'est né le projet de présenter plus largement l'œuvre plastique de l'inventeur du rock électronique.

Alan Vega, connu pour être l’un des pionniers du rock électronique minimaliste, co-fondateur avec Martin Rev du groupe mythique "Suicide" au début des années 70, est avant tout un artiste plasticien actif sur la scène artistique New-Yorkaise dès la fin des années 60. Il cofonde en 1968 le "Projet des Artistes Vivants" (Project of Living Artists). Situé dans un loft de Manhattan, c’est un des premiers lieux alternatifs New-Yorkais tenu par des artistes et ouvert 24h/24. Dédié à toutes les formes d’art, aussi bien à la musique qu’au cinéma, le lieu devient bientôt un tremplin pour un grand nombre d’artistes, on y retrouve également les nouveaux groupes, dont New York Dolls, Television et Blondie. Dans cet univers saturé, Alan Vega trouve un environnement idéal pour son oeuvre et poursuit simultanément sa carrière musicale et artistique.

Alan Vega est cependant beaucoup moins connu comme artiste plasticien. Le macLYON lui consacre sa première rétrospective. Composée d’un large ensemble d’œuvres créées depuis 1971, l’exposition présente nombre de sculptures lumineuses dont les crucifix – série d’œuvres débutée dès le milieu des années 80 - et un large et exhaustif ensemble inédit de dessins et de peintures. Présentant près de 40 ans d’activité, la rétrospective s’achève sur une nouvelle pièce, une installation lumineuse monumentale réalisée pour l’occasion.

Alan Vega, connu pour être l’un des pionniers du rock électronique minimaliste, co-fondateur avec Martin Rev du groupe mythique "Suicide" au début des années 70, est avant tout un artiste plasticien actif sur la scène artistique New-Yorkaise dès la fin des années 60. Il cofonde en 1968 le "Projet des Artistes Vivants" (Project of Living Artists). Situé dans un loft de Manhattan, c’est un des premiers lieux alternatifs New-Yorkais tenu par des artistes et ouvert 24h/24. Dédié à toutes les formes d’art, aussi bien à la musique qu’au cinéma, le lieu devient bientôt un tremplin pour un grand nombre d’artistes, on y retrouve également les nouveaux groupes, dont New York Dolls, Television et Blondie. Dans cet univers saturé, Alan Vega trouve un environnement idéal pour son oeuvre et poursuit simultanément sa carrière musicale et artistique.
Alan Vega est cependant beaucoup moins connu comme artiste plasticien. Le macLYON lui consacre sa première rétrospective. Composée d’un large ensemble d’œuvres créées depuis 1971, l’exposition présente nombre de sculptures lumineuses dont les crucifix – série d’œuvres débutée dès le milieu des années 80 - et un large et exhaustif ensemble inédit de dessins et de peintures. Présentant près de 40 ans d’activité, la rétrospective s’achève sur une nouvelle pièce, une installation lumineuse monumentale réalisée pour l’occasion.







INTERVIEW:


Gagarama: du 30 mars 2011 , spécial Alan Vega avec des extraits d'une interview réalisée le 25 février 2011 à Paris.

http://gagarama-beton.blogspot.com/2011/02/alan-vega.html



Alan Vega et James White
Catalogue de l'exposition galerie des Lombards
"A TRAVERS LE MIROIR"
Paris 1983.
© Antoine Giacomoni





































© Page réalisée  par Antoine Giacomoni et Denis Stass pour mandrakimage