L'ART DU PORTRAIT

L'ART DU PORTRAIT
L'ART DU PORTRAIT. Bronzino, portrait de Laura Battiferri

ANTOINE GIACOMONI ET JORDAN. KING'S ROAD SEDITIONARIES SHOP. LONDON 1977.



(c) A. Giacomoni

Londres 1977

Jordan ( Pamela Rooke)

Assistante de Mc Laren au Seditionaries shop
Chanteuse et actrice Britannique
Coll. Denis Stass


















































































































































































































"Nous ne réclamons pas l'attention du public, mais qu'il ne s'attende pas à ce que nous lui en prêtions"


Larionov Moucou 1911.




























































































































Larionov & Goncharova
1916. DR













Jordan 1977
Copyright: A. Giacomoni










Natalia Gontcharova 1917. DR.









  





"On tentait tout et n'importe quoi pour sortir les bourgeois de leur torpeur. Larionov et Gontcharova se peignaient le visage, s'afflublaient de costumes fantaisistes, suspendaient des coquillages à leur oreilles et portaient des masques grotesques. Les riches bourgeois se pressaient dans les petits café d'avant garde pour y entendre Maïakovski, cuiller à la boutenière et vêtu de chemises et de vestes aux couleurs de plus en plus criardes, leur déclamer des insultes en vers de sa magnifique voix de basse."
Camilia Gray. Extrait page 216  de " L'avant-garde russe dans l'art moderne 1863 1922"
 Editions Thames & Hudson.






Pourquoi nous nous peintulurons




Nous avons lié l'art à la vie. Après un long isolement des artistes, nous avons appelé la vie à voix haute et la vie à fait irruption dans l'art, il est temps que l'art fasse irruption dans la vie. La peinture du visage, c'est le début de ce jaillissement. C'est cela qui fait tambouriner nos coeurs.

Nous n'aspirons pas à l'esthétique. L'art n'est pas seulement monarque, mais journaliste et décorateur. nous prisons les caractères typographiques et les nouvelles du jour. La synthèse de la décoration et de l'illustration, voilà la base de notre peinturlurage. Nous décorons la vie et nous apportons notre enseignement - voilà pourquoi nous nous peinturlurons.

La peinture du visage, voilà la nouvelle valeur populaire, comme tout de nos jours. Les anciennes valeurs étaient incohérentes et soumises à l'argent. L'or était apprécié comme ornement et devint cher. Nous, nous renversons l'or et les pierres précieuses de leur piedestal et nous les déclarons sans valeur. Prenez garde, vous qui les accaparez et qui les conservez, bientôt, vous serez pauvres. (...)

 "Pourquoi nous nous peinturlurons" extait du Manisfeste de la technique de la peinture futuriste 1910
Mikhaïl Fiodorovitch Larionov, Михаил Фёдорович Ларионов,
Ilia Mikhailovich Zdanevich, Илья́ Миха́йлович Здане́вич, ილია ზდანევიჩი
Editions Allia, DR. Paris, 1995.



















ГРОБАТАЯ ЯВЬ



— Будрое дитя, мови :

Когда будешь червивым мешком,

Мешком туго завязанным,

Полным до краев ?

— Буду любимцем звезд !

Буду, балуя, править

Звездной конницей

Сполохогривой.

Поклонимся, в знак внимания,

До пояса

Будрому дитяти


Velimir Khlebnikov ( Велимир Хлебников),

1907